le commerce : fibre nerveuse de l’humanité

Les cités maritimes ne peuvent vivre en autarcie. Elles ne peuvent produire toutes les ressources nécessaires à leur survie. le manque de place et la rareté des ressources font donc du commerce un lien essentiel dans le monde. commercer avec ses plus proches voisines est donc une nécessité vitale. chaque cité pallie ses besoins par le commerce. aussi entretiennent elles de petites flottes de commerce à leur service. ces flottes, le plus souvent composées de navire de surface, sont prévues pour couvrir de courtes distance. Dans la majorité des cas, elles sont destinées à commercer au sein même de l’archipel. quelques exception peuvent être perçues. Quelques bâtiments sont armés afin de gagner les archipels les plus proches et obtenir les denrées de première nécessité qu’il manque à la cité.

les flottes armées par les cités restent cependant peu importantes et visent des expéditions au cours desquelles les risques sont limités. la majeur partie des navires armés pour le commerce le sont par des entrepreneurs privés. Ces hommes ambitieux mettent toutes leurs économies dans une aventure hautement incertaines (il n’existe aucun système d’assurance). Le plus souvent, n’ayant plus de lieu de résidence, ils embarquent sur le propres navire et accompagnent les équipages jusqu’à ce qu’ils disposent d’assez d’argent pour s’établire dans un comptoir d’où ils pourront mener leurs affaires. Dans de nombreux cas, les navires sont achetés par un groupe d’hommes car trop cher pour être achetés individuellement. Leurs marins sont des hommes que plus rien ne retient à terre. ils sont sans famille, sans possession et souvent bannis ou poursuivit par la justice. Ce sont des hommes qui n’ont rien à perdre et tout à gagner. Car, s’il n’ont pas bonne réputation, ils peuvent rapidement mettre de l’argent de côté et s’enrichir.

À côtés de ces entrepreneurs indépendants, il existe une fédération des commerces. Cette organisation est un puissant groupe commercial mais aussi politique et militaire qui a déjà soumis plusieurs archipel à sa botte. Son but est d’obtenir un monopole sur les grandes voies de commerce. aussi n’hésite-t-elle à pas à utiliser tous les moyens pour arriver à ses fins. Les équipages de ses navires sont composés d’hommes d’expérience mais qui sont revenus à une vie plus stable que celle des petits commerçant. bien payés, ils disposent de terres et son souvent mariés avec des filles de petite bourgeoisie. De plus, les vaisseaux de transport de la fédération se déplace toujours en groupe de deux ou trois et sont généralement escortés par un destroyer (petit navire puissamment armé).



Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | RogeurNorris
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres